Printanier


Printanier


Placard ouvert, des narines humant l’ air.
Racines nourricières d’une terre dégelée.
Ivresse d’un sourire, d’un vent chatouillant.
Nervures d’une main chaleureuse aux odeurs.
Tolérance d’une nature frivole à l’éveil subit.
Arbres frissonnant de leurs branches intimidées.
Nirvana d’une température fort clémente.
Inquisition d’un soleil rougissant, près d’un ru.
Enveloppe ouverte d’un vent exquis, charmant.
Révérence d’une création, d’une sublimité heureuse.


André (épervier)
http://epervierlepoete.iquebec.com
Alberte

Merci pour ce beau poème, je suis comblée.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 98 autres membres